MADVERTISE DEVIENT MEMBRE DE « COALITION AGAINST AD FRAUD »

3. mai, 2018

Madvertise (FR0010812230 – ALMNG), l’AdTech française dédiée à la publicité sur mobile, rejoint le groupe « Coalition Against Ad Fraud » (CAAF), pour lutter contre la fraude publicitaire sur mobile.

Avec l’explosion du trafic et de la publicité sur mobile, la fraude aux impressions et aux clics est devenue un enjeu majeur pour les acteurs de la publicité. Le trafic frauduleux issu de robots représente aujourd’hui plus d’une impression publicitaire digitale sur deux. Ainsi, la moitié des publicités ne seraient pas réellement vues par des humains, un manque à gagner considérable pour les annonceurs, estimé à 16,4 milliards de dollars sur l’année 2017 dans le monde, un doublement par rapport aux 7,2 milliards de dollars estimés pour l’année 2016[1].

Afin de palier à ce phénomène, Adjust a créé la CAAF en 2017. Tous les membres de la CAAF partagent une vision commune pour mettre fin à la fraude publicitaire et s’engagent activement à lutter contre son développement. Leur action vise à éduquer les acteurs du mobile au sujet des problèmes de fraude publicitaire et à déterminer les meilleures méthodes de détection et de prévention de la fraude.

En rejoignant ce groupe, Madvertise confirme une nouvelle fois sa volonté de lutter contre la fraude, quelques mois après le lancement de sa solution capable de mesurer le taux d’attention des mobinautes sur les campagnes publicitaires. Fruit de deux années de recherche, cette solution unique et propriétaire, totalement transparente, permet aux annonceurs de mesurer précisément le pourcentage de mobinautes ayant bien regardé leur campagne.

François Roloff, COO de Madvertise commente : « Depuis sa création, Madvertise a toujours milité contre la fraude publicitaire afin d’asseoir son positionnement de régie premium.

Il est temps que notre industrie prenne position contre les fraudeurs et unisse ses forces pour favoriser la transparence et définir des normes au sein de notre écosystème de la publicité mobile. La CAAF nous donne une occasion unique pour protéger les annonceurs et de lutter efficacement contre la fraude publicitaire. »

[1] Etude « the Bot Baseline : Fraud in digital adversiting » réalisée par l’ANA (Association of National Advertisers) et White Ops en 2016

Voir le communiqué de presse